Denis Gusev: les gens tombent en panne non pas à cause de la formation, ils tombent à cause de la nourriture

Cette semaine, notre comité de rédaction a reçu la visite de Denis Gusev, le premier athlète russe à avoir participé à la compétition Mr.Olympia dans la catégorie Men's Physique, un présentateur TV, culturiste, et plus récemment également co-fondateur du service pour la fourniture d'une bonne nutrition.

- Denis, dis-nous comment le sport est apparu dans ta vie?
- Comme beaucoup d'autres, il est apparu à l'école, quand tu es en cours d'éducation physique, et un entraîneur vient dans l'un des types des sports. Il vous regarde et vous propose de vous inscrire à sa section.

- Et de quelles sections êtes-vous venu?
- De différentes sections ils venaient, mais je suis resté tard dans l'athlétisme. J'aimais ça parce que mes qualités physiques se développaient: endurance, force en quelque sorte. De plus, il y avait des voyages, des camps d'entraînement, des compétitions. Un jeune homme d'une famille nombreuse assis à la maison l'a aimé. J'étais le champion de la région, j'ai établi des records, tout était au niveau des enfants. Mais j'ai toujours rêvé de devenir un athlète.

- Qu'as-tu fait exactement?
- Saut en longueur. Il était candidat à la maîtrise des sports alors qu'il était encore à l'école. Puis il est entré à l'Académie de la culture physique et des sports de Krasnodar, a étudié. C'était les années 90, il n'y avait rien à manger, mes parents donnaient 15 $ par mois pour la nourriture, les vêtements et le reste. Il y avait assez d'argent pour cinq jours. J'ai essayé de gagner de l'argent dès la première année, donc j'ai dû travailler la nuit.

- Qu'as-tu fait?

- Creuser des tranchées, décharger des wagons.

- Ça avez-vous du travail manuel?
- Oui, le travail le moins bien payé et le plus difficile d'un point de vue physique. Mais c'était assez pour la vie. Naturellement, j'ai dû abandonner le sport, il est décédé - précisément en compétition. Seule l'Académie d'éducation physique est restée, j'ai obtenu mon diplôme avec les honneurs, car ce n'était pas particulièrement difficile à étudier et j'aimais les matières. Ensuite, j'ai pensé que ma vie ne serait jamais liée au sport, 10 ans ont passé, à 25 ans j'ai déménagé à Moscou et j'ai vite appris l'existence de World Class. Je pensais que je ne m'impliquerais pas dans le sport. Ensuite, j'ai parlé aux entraîneurs, j'ai découvert combien ils gagnaient et j'ai pensé que je voulais travailler ici. Je me suis souvenu que j'avais un diplôme rouge, que j'étais venu, que j'avais trouvé un emploi et qu'en 2007 j'ai commencé à travailler. J'y ai travaillé pendant un certain temps et j'ai appris qu'il existe un tel sport appelé musculation. Mais c'était du bodybuilding plus brutal, ouvert.

J'ai réalisé que je ne concourrais pas dans ce genre de sport, car je ne deviendrai jamais comme les athlètes là-bas. Mais il existe une fédération de culturisme et elle comprend plusieurs disciplines, et beaucoup de gens pensent qu'il n'y en a qu'une. Il comprend à la fois des catégories masculines et féminines. Maintenant, il y a environ 6 hommes et 5 femmes. Autrement dit, chaque personne peut choisir pour elle-même une catégorie qui lui convient. Et quand j'ai eu 31 ans, en 2012 j'ai décidé de m'essayer dans la catégorie de la musculation classique. J'ai rencontré tRenner Dmitry Myshalkin, et il a accepté de me coacher. J'ai commencé à parler lentement.

- Et combien de temps s'est écoulé entre la prise de décision concernant performance et première compétition?
- Il n'y avait pas de rêves de championnats et d'Olympie. J'ai compris que ce n'était pas du tout mon niveau. Autrement dit, comme je faisais toujours du sport au gymnase, comme la plupart des gars, j'étais en bonne forme. Il était nécessaire de gagner 3-4 kilogrammes de masse musculaire et de l'amener à un état normal. Au championnat de Russie, j'ai pris la 8e place sur 16 personnes, ce qui n'était pas mal. J'ai pris la décision de continuer à me préparer, et un an plus tard, j'ai pris la 3e place de la Coupe de Russie, j'ai reçu un maître des sports. À ce moment-là, je voulais déjà terminer ma carrière, car la musculation n'est pas incluse dans le programme olympique, personne ne vous aide, vous dépensez énormément d'argent.

- A-t-il été difficile de prendre du poids après l'athlétisme?
- Les athlètes ont un métabolisme bien développé, mais les culturistes devraient l'avoir encore mieux. Votre taux métabolique est ce qui vous aide à gagner de la masse avec un pourcentage aussi faible de graisse. Et avec un métabolisme lent, plus de graisse est stockée.

- Comment votre carrière s'est-elle développée?
- Je voulais mettre fin à ma carrière, mais j'ai appris l'émergence d'une nouvelle discipline appelée physique masculine. En Russie, c'est ce que l'on appelle le bodybuilding de plage, mais cela se traduit par le physique d'un homme. Il est interdit d'avoir une grosse masse musculaire, les gars ne montent pas sur scène en maillot de bain, mais en short et il est interdit de montrer des poses classiques - il suffit de rester là, de sourire et c'est tout. J'ai aimé cette discipline, car il n'y avait pas besoin de trop se dessécher pour gagner une masse musculaire importante. Le poids que j'avais était suffisant. Et comme j'étais déjà membre de l'équipe nationale russe, j'étais qualifié pour la Coupe du monde. Je suis allé à Kiev et suis devenu le vice-champion du monde. C'était en 2014.

- Que s'est-il passé après ces compétitions?
- Il y a un si grand tournoi international - Arnold classic. Schwarzenegger lui-même l'organise et y vient en tant qu'invité d'honneur. Et sur 54 personnes de ma catégorie, je suis devenue première et deuxième du classement général et j'ai eu droit à une carte professionnelle. Au final, lors de la première saison, j'ai eu trois départs: Los Angeles, Pittsburgh et Dallas. Au grand tournoi de Dallas, j'ai terminé troisième et suis devenu le premier non-américain à faire partie du top 3 du tournoi professionnel américain. Je suis rentré à la maison avec la coupe, j'ai obtenu des points de qualification pour l'Olympia. Tous les professionnels ont un rêve: concourir à Olympie. C'est comme les Jeux Olympiques pour nous. Ils n'y sont pas autorisés à volonté. Vous devez gagner un tournoi professionnel.

Le championnat de Russie, le championnat du monde, Arnold classique sont des tournois amateurs, et en remportant des compétitions majeures, un participant a le droit de recevoir une carte professionnelle américaine.Seuls les professionnels concourent au Mister Olympia de Las Vegas.

- Se rendre à Olympie était votre rêve. Cela en valait-il la peine?
- Chacun l'évalue par lui-même. Mais en 52 ans de performances de bodybuilders russes, je ne suis devenu que le quatrième des gars qui sont arrivés à Olympie.

- Il n'y a aucune envie de jouer à nouveau et de montrer un résultat plus élevé?
- Vous avez une envie ... Il y a un an, une autre catégorie est apparue, qui se situe juste au milieu entre le physique masculin et la grande musculation. Cela s'appelle le physique classique. C'est comme la musculation classique avec laquelle j'ai commencé, il suffit d'avoir un peu plus de masse musculaire. Autrement dit, avec ma taille de 186 cm, vous devez avoir environ 103-105 kg.

- À quoi devez-vous faire attention lors de la préparation d'une compétition de musculation? Quel est le ratio entraînement / nutrition?
- 70% / 30% en faveur de la nutrition. La musculation n'est pas comme les autres sports, si on peut l'appeler sport du tout. C'est la nutrition qui est plus importante que l'entraînement ici. Pour obtenir le résultat, vous devez manger huit fois par jour le même type et des aliments pas très savoureux. Il faut être tellement pervers que pendant la journée au moins une fois dans le régime, il y a différents aliments: poisson blanc, poulet, steak de bœuf maigre, pour ne pas devenir fou avec la poitrine de poulet aux concombres. C'est pourquoi j'ai eu l'idée de créer mon propre service de livraison de nourriture.

- Vous dites que seulement 30% du temps est consacré à la formation, mais en même temps vous le faites le matin?
- Les formations sont élevées. Vous venez au gymnase, commencez à soulever quelque chose, de l'endorphine est produite. C'est difficile, mais vous pratiquez et appréciez. Surtout quand vous regardez le reflet dans le miroir. Mais quand vous rentrez chez vous, vous commencez à manger de la nourriture sans goût, vous pensez: c'est tout. Les gens ne se perdent pas à cause de la formation. Ils y vont toujours avec plaisir. Les gens tombent en panne pour se nourrir. Le soir, ils ouvrent le réfrigérateur, y voient les produits dont l'utilisation est interdite. Le même lait - vous ne pouvez pas le boire. Leurs mains tremblent et ils en boivent.

- Pourquoi ne pas boire du lait?
- Vous pouvez boire au début de la préparation. Mais avant la compétition - non. Il y a plusieurs raisons à cela: premièrement, le sucre du lait, le lactose; deuxièmement, la protéine de caséine, qui, entrant dans le sang, commence à retenir du liquide. Il est difficile de perdre du poids avec un tel produit.

- Quel régime devrait être avec un bodybuilder?
- Tout est calculé en cycles. Si nous parlons de la dernière phase, l'alimentation, alors tout est individuel ici. Par exemple, il existe un livre intitulé Préparation de l'haltérophile. Vous pouvez l'ouvrir et vous y préparer. Il n'y a pas de directives telles que les repas de carrossiers avant la compétition. Chacun propose ses propres méthodes, complètement différentes. Quelqu'un peut s'asseoir sur un non-glucide pendant plusieurs mois. Je connais un gars qui n'a consommé que deux produits pendant environ deux mois: du blanc d'oeuf liquide et des concombres. Je n'aurais pas pu le tenir pendant deux joursêtre. Vous devez être un fanatique! La démence. Et d'autres personnes peuvent consommer au moins 200 grammes de glucides par jour et avoir un chiffre tout aussi bon. Chaque personne a sa propre physiologie.

- Comment trouver l'équilibre nécessaire?
- Il faut essayer. Il existe des conditions préalables par lesquelles vous pouvez comprendre ce à quoi une personne est encline. S'il prend du poids rapidement, alors un sans glucides est nécessaire. Je suis une personne mince. Quand je suis entré dans la première année de l'institut, avec une taille de 185 cm, j'avais 61 kg de poids. Même si j'étais un athlète professionnel. Maintenant, je pèse 95 kg. Il m'a fallu près de 20 ans pour gagner 34 kg. En moyenne, 1,5 à 2 kg par an. C'est le maximum. Mes muscles se développent très lentement. Cependant, le régime est très facile pour moi. Dans ma préparation, j'ai essayé de nombreux schémas différents. Du coup, je suis arrivé à l'alternance glucidique: un jour, je consomme 50 grammes de glucides, les 100 grammes suivants, puis 150 grammes. Et tout cela se transforme en cycle.

- Est-il possible de se mettre en forme sans manger de protéines?
- Si vous n'utilisez pas de nutrition sportive, votre santé sera très mauvaise. Pendant les entraînements, beaucoup de vitamines et de minéraux sont dépensés. S'ils ne sont pas restaurés, la santé peut être ruinée. Si vous ne prenez pas de graisses, qui sont extrêmement importantes dans notre corps, l'équilibre hormonal sera perturbé. Les suppléments sont également très importants. La nourriture ordinaire n'a pas beaucoup d'acides aminés. Sinon, vous devez manger de la viande en kilogrammes, ce qui entraînera une déchirure de l'estomac. Il peut être possible de se mettre en forme sans additifs, mais cela est dangereux pour la santé. Il est clair que vous n'avez pas besoin d'en utiliser des dizaines, comme le font les bodybuilders.

- Vous n'aviez aucune envie de créer votre propre marque de nutrition sportive?
- Il y avait une idée, mais j'ai compris que chaque entreprise de nutrition sportive dans le monde deviendra mes concurrents. Vous entrez dans un magasin et les produits américains, néerlandais et japonais sont présentés sur les étagères - vous devez les concurrencer. Et donc j'ai ouvert la cuisine Level Kitchen, je n'avais que cinq ou six concurrents à Moscou. La moitié des marques sont désormais des marques nommées: Jake Adler, Ronnie Coleman, Phil Heath, Kai Green. Beaucoup se sont déjà débarrassés de la production de nutrition sportive, car elle n'est pas rentable.

- Quel est l'avantage de Level Kitchen par rapport à ses concurrents?
- Le principal avantage est le rapport qualité / prix. Le coût d'un régime commence de 136 à 150 roubles. Même par rapport à McDonald's: un hamburger coûte 250 roubles. Cela s'avère moins cher, et en même temps, vous obtenez un régime complet: protéines, graisses et glucides dans le bon rapport. Le jour de livraison est d'environ 700 à 800 roubles - cela représente jusqu'à 6 repas. C'est généralement un sou. Le moins cher par mois est de 22 mille, en tenant compte de la livraison de 25 mille roubles. De nombreuses entreprises n'incluent pas la livraison dans le prix, le client doit donc dépenser 200 à 300 roubles séparément chaque jour. Nous l'avons inclus dans le prix. Autrement dit, 150 roubles comprend la livraison.

- Le régime le plus cher coûte 25 000 roubles?
- Oui, 30 jours. Avec la livraison. Il s'avère 750 à 800 roubles par jour pour 6 repas. Le deuxième avantage est que nous avons mis l'accent sur la qualité. Le partenaire avec lequel j'ai ouvert cette entreprise avait déjà de l'expérience avec le service. Pendant un an et demi, il a développé un service de segment haut de gamme et après cela, il a décidé d'apporter ses connaissances au grand public. Nous avons fait un beau paquet, tout est scellé: cuillères, fourchettes, serviettes, un grand beau menu, où tout est calculé et prescrit en grammes et milligrammes. Vous trouverez ci-joint un contenant et un sac dans lesquels la nourriture est livrée. Tout est fait à un niveau élevé. Beaucoup d'argent a été investi dans le projet. Cela ne se fait pas sur le genou. De nombreux services, et il y en a environ 30 à Moscou, sont situés dans des sous-sols, ils font cuire du porridge à genoux, le versent, impriment sur une sorte de machines bon marché. Vous devez être prudent dans votre choix. Nous avons un contrôle de qualité. Aussi un menu varié - environ 150 rations. Tout change constamment, parfois nous supprimons les plats les plus populaires et introduisons quelque chose de nouveau.

- Qui fait le menu?
- Nous avons un nutritionniste et un chef de marque. Il existe cinq régimes: deux programmes par série, 1500 calories pour les filles - 2500 pour les hommes, deux programmes pour perdre 1000 calories pour les filles - 1500 pour les hommes. Et il n'y a que 2000 calories pour quelqu'un qui veut juste manger. Chaque ensemble a une ventilation des protéines, des graisses et des glucides. La tâche du chef de marque et nutritionniste est de composer le menu afin qu'il s'intègre dans ces programmes. Il existe également un ensemble d'ingrédients: poulet, poisson blanc, calmar, il n'y a pas si longtemps, un lapin est apparu, le bœuf est une protéine. Nous pouvons utiliser le boulgour, le quinoa, le sarrasin, le riz, les pâtes, les légumes comme glucides, sauf pour les pommes de terre. Il n'y a pas du tout beaucoup de légumes, beaucoup sont même offensés, mais il y a un problème avec eux. Surtout en hiver. La moitié va mal. Lorsque, par exemple, vous coupez une tomate, la mettez dedans, jusqu'à ce que toute l'eau soit livrée à la personne, elle se transforme en bouillie. Par conséquent, nous avons retiré certains des légumes. Une personne peut acheter elle-même un paquet de concombres ou de tomates dans un magasin, assez pour une semaine. Cela coûtera 500 roubles, mais ce sera frais. Nous nous concentrons davantage sur les protéines. Nous n'essayons pas de remplacer les protéines coûteuses par des glucides bon marché, comme d'autres le font, ou le soja. Par conséquent, un grand nombre de plats de bœuf, par exemple, peut être de 10 types.

- Comment choisir spécifiquement pour vous-même, la quantité de protéines, de lipides et de glucides dont vous avez besoin?
- Lorsqu'une personne nous appelle, elle communique avec un responsable qui sélectionnera un programme pour lui. Tout est calculé à partir du sexe et du poids de la personne. La première chose qu'ils nous disent est: je veux perdre du poids ou prendre du poids. Si vous perdez du poids - 1000-1500 calories. Si une personne est obèse avec un poids de 130, bien sûr, 1500 calories ne lui suffiront pas, il peut donc en prendre 2000-2500. Cela suffira, il commencera à perdre du poids, car il y a peu de glucides et beaucoup de protéines. Parfois, nous recommandons d'ajouter quelque chose. La même nutrition sportive. Une personne peut acheter des protéines,Il en recevra 200 à 300 calories supplémentaires. Voici comment le programme est sélectionné.

- Quel repas considérez-vous comme le plus important?
- Peut-être que quelqu'un dira que le premier repas est le matin, comme dans le bon vieux dicton: prenez votre petit-déjeuner vous-même, partagez le déjeuner avec un ami, donnez le dîner à l'ennemi. C'est juste! Je communique avec des personnes qui ne font pas de sport. Ils mangent à peine le petit-déjeuner, boivent du thé ou mangent un sandwich - c'est faux. Le petit-déjeuner doit être l'un des plus énergivores, car il donne de la force pour toute la journée. De plus, il est important qu'il soit correct, de ne pas manger sucré - l'insuline a sauté, et en une heure vous avez déjà faim - mais au contraire, des glucides longs qui sont lentement digérés. Céréales, protéines - devraient suffire pour trois à quatre heures. Pourtant, je dirai que le dernier repas est le plus important. C'est le plus difficile, c'est à ce moment que les gens tombent le plus souvent en panne. Soit après le travail, nous sommes allés dans un bar, soit nous sommes rentrés à la maison fatigués et avons attrapé tout ce qui était. Le dernier mouvement est le plus difficile à retenir. Nous proposons généralement un kit sans glucides. Protéines légères pour ne pas être digérées pendant longtemps: poissons, œufs, fruits de mer et fibres, légumes verts, son.

- Combien de temps avant le coucher est-il recommandé de manger?
- Je crois que vous pouvez manger à tout moment. Au moins avant de se coucher. Mais pas les glucides.

- Est-ce que vous buvez quelque chose? régime?
- J'essaye de boire beaucoup. Il y a quelques règles: 200 à 300 millilitres d'eau pour 10 kilogrammes de poids. Avec un poids de 100 kilogrammes, vous devriez boire deux litres d'eau propre. Les médecins disent que l'eau, le thé ou le café ne sont pas la même chose. L'eau est un solvant dans notre corps, immédiatement après l'avoir prise, elle commence à remplir sa fonction, et un autre liquide - jus, thé ou café - se décompose par parties en café et en eau, et seulement après cela, l'eau pénètre dans le corps. J'essaie de boire 1,5 litre d'eau pure lorsque je dilue BCA à l'entraînement. Je bois du café le matin pour me remonter le moral.

Post précédent Une critique honnête. Xiaomi Mi Band 2: tracker de fitness budget
Prochain article Expérience personnelle: comment construire un beau corps sans compromettre la santé?