Igor Oleinik: il n'y a pas de restrictions en freestyle

iFreestyle est une école de freestyle et de football de rue à Moscou, fondée par le quadruple champion russe de freestyle Igor Oleinik. Tous les vendredis d'août de 18h00 à 19h00, Igor et son équipe organisent des séances d'entraînement gratuites. Le premier cours a eu lieu le 4 août et était consacré aux bases du football freestyle. Avant la première leçon, nous avons discuté avec Igor et découvert en quoi consistait la formation, et avons également filmé trois trucs pour ceux qui veulent être guidés par des pros, mais pour une raison quelconque, ne peuvent pas assister aux cours.

- Igor, à quoi vont être consacrées exactement tes cours à Gorky Park?
- La première partie est l'école de freestyle. Nous apprendrons aux enfants comment manier le ballon, faire des figures, améliorer leur technique, la sensation du ballon. Aujourd'hui, nous avons le freestyle, vendredi prochain nous pratiquerons des frappes, puis il y aura des entraînements de panna. Personne n'enseigne cela, mais tous les joueurs de football l'utilisent dans le jeu. Et le 25 août, nous aurons un match. Tous ceux qui viendront seront divisés en équipes et un grand tournoi de football aura lieu.

- Qui entraîne à part vous?
- J'enseigne le football freestyle directement. Cinq ou six personnes s'entraînent dans notre école: quelqu'un enseigne les coups de poing, quelqu'un enseigne la panna.

- Les filles s'inscrivent-elles?
- Oui. Par exemple, la dernière fois, trois filles sont venues. Directement dans notre école, sept filles sont engagées. L'un d'entre eux s'est même produit lors de la cérémonie de clôture de la Coupe de la Confédération.

- Comment est née l'idée de fonder une école de freestyle?
- Ma première école remonte à 2012. J'ai ensuite travaillé comme entraîneur chez Moskomsport. J'avais un groupe d'environ 12 personnes. Le Freestyle est un sport non officiel, et il n'y a pas d'organismes d'État impliqués dans son développement, c'est pourquoi l'idée de créer une école est née. Aujourd'hui, faire du freestyle un sport olympique est mon rêve.

- Y a-t-il des restrictions sur le freestyle? Âge ou autres?
- Notre école enseigne dès l'âge de huit ans. Si l'enfant est plus jeune, il lui est difficile d'expliquer certaines astuces. Il est important qu'une personne comprenne exactement ce qu'elle attend de lui. Il y a des trucs quand le ballon est sur le cou et qu'il n'est pas visible, et il est important d'assumer correctement la position du dos, des bras, des jambes. Quelqu'un pense qu'il n'est pas adapté à l'âge, au teint, mais je pense que la structure corporelle, le sexe, l'âge n'ont pas d'importance en freestyle et cela n'affecte pas les performances des figures. Il y a un gars qui a commencé le freestyle à l'âge de 24-25 ans, et à 28 ans il a remporté le championnat du monde. Il n'y a pas de restrictions en freestyle!

Tout le monde peut s'inscrire à des formations gratuites (http://ifreestyle.ru/contacts).

Voir les didacticiels vidéo de formation sur le freestyle - https: // www. youtube.com/user/pftartes.

Post précédent Monter sur un longboard: 5 premières étapes
Prochain article Des beautés que vous ne pouvez pas rencontrer au gymnase: l'entraînement des femmes en détail